Menu Fermer

Ils étaient tous mes fils

Un texte d’Arthur MILLER mis en scène par Jean-Pierre JEROME

Joe Keller est la preuve vivante du rêve américain qui s’est concrétisé. Parti de rien, il a travaillé dur, très dur, de ses mains, inlassablement. A l’âge de prendre sa retraite, il contemple la façade de son usine, l’usine qui porte son nom : Joseph Keller. L’usine qui matérialise sa réussite sociale.

Il est fier à l’idée de transmettre ce patrimoine à son fils, Chris. Le seul fils qui lui reste depuis que son aîné, Tommy, a été porté disparu lors de la guerre qui vient de se terminer.

Par ce bel après midi estival, la vie pourrait bien reprendre ses droits au sein de la famille Keller. Chris entend se marier et s’apprête à l’annoncer à ses parents, sans trop savoir comment s’y prendre. Celle qu’il a choisi, Anne, était la fiancée de Tommy. Et Maman ne vit qu’accrochée à l’espoir du retour de son fils porté disparu.

Anne est aussi la fille de l’ex-associé de Joe à la tête de l’usine. Ex-associé aujourd’hui en prison parce que l’usine Joseph Keller a, pendant la guerre, expédié un lot de pièces défectueuses qui ont entrainées la mort d’au moins 22 pilotes d’avions de chasse.

Et le rêve américain pourrait virer au cauchemar…

Avec : Amélie Bourdeloup, Annick Anceau, Céline Escobar, Arnaud Monier, Mathieu Le Goff, Christophe Wetzel, Christopher Goutte, François Pinsard, Michèle Rolin et Valentin Wetzel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.